06 02 17 62 19 Whatsapp - N°siret: 74985958300025 RCS Brest hygienale@sfr.fr
Toilettes japonaises vibrantes pour les fesses

Toilettes japonaises vibrantes pour les fesses

Toilettes japonaises & vibrations des fesses

Nul doute que cela existera un jour, mais cet article ne parlera pas d’un sex toy intégré à un sanitaire nippon. Alors, asseyez vous sur votre cuvette, dont la nationalité importe peu, tellement la nouveauté va vous surprendre ! La toilette japonaise est maintenant capable d’une nouvelle prouesse technologique. Elle peut faire vibrer les fesses de celui qui l’utilise !

Des fonctions déjà nombreuses

Les toilettes japonaises sont très connues de par le monde pour pouvoir laver et sécher le postérieur de son utilisateur après que celui-ci se soit soulagé de ses besoins naturels. Aussi, beaucoup d’entres elles possèdent des fonctions annexes offrant un confort durant la miction ou la défécation. Ainsi, musique d’ambiance pour couvrir les bruits intimes, chauffage du siège pour ne pas prendre froid, diffuseur de parfum pour les narines délicates, rendent le moment sur le trône digne d’un statut royal. Alors, faire vibrer les fesses de la personne qui défèque dans la cuvette wc est une fonction qui va surement faire sensation.

Le wc japonais imite la montre high-tech

On connaissait certaines fonctions des montres intelligentes dites aussi connectées capables de mesurer le rythme cardiaque ou la pression artérielle de leur porteur afin de délivrer de précieux renseignements tant à leur propriétaire qu’à un éventuel service médical à distance. A prime abord, cela peut paraitre futile, mais ces informations peuvent être très utiles pour des personnes malades ou âgées lesquelles sont à surveiller de prés. Désormais, les toilettes japonaises peuvent aussi être à l’écoute de vos fesses. Prenez place sur votre wc pour profiter de cette technologie !

Pourquoi se faire vibrer les fesses sur une toilette japonaise ?

Les vibrations produites par l’abattant permettent de faire des mesures précises sur le corps afin d’analyser un éventuel niveau de fatigue. Mais pourquoi sur une toilette ? Et bien, c’est pour pouvoir profiter de ce moment d’intimité où chacun doit se dénuder les fesses. Les capteurs peuvent ainsi accéder à une grande surface de peau nue sans l’interférence d’un vêtement pour mesurer la fluctuation des battements cardiaques et analyser le système nerveux. 

Comment ça marche ?

Des capteurs vibrants intégrés à l’abattant envoient des vibrations à travers le corps pour percevoir les fluctuations du pouls. En fonction des retours, le sanitaire peut déduire un niveau de fatigue. Les commandes de cette fonction, se trouvent sur un panneau digital spécifique. Pour commencer, il suffit de sélectionner une tranche d’âge et de déterminer un niveau de fatigue ressenti : fatigué, peu fatigué ou non fatigué. Ensuite, le processus commence lors d’une analyse de 60 secondes pendant laquelle l’utilisateur reste sagement assis. A l’issue, la toilette japonaise délivre une information sur son panneau.

Par exemple, elle peut afficher ce résultat :
« Vous ne vous sentez pas fatigué mais la mesure de fatigue montre un peu de fatigue »
« Dans un état de fatigue – Tension du système nerveux sympathique en augmentation – Activité du système nerveux parasympathique en diminution. »

Hygiène aux toilettes avec l’utilisation d’un wc japonais lavant. Exemple d’un sanitaire au Japon !

Quel intérêt de vibrer sur un wc ?

Il n’est pas toujours évident de se rendre compte de son état de fatigue lorsque l’on est pris dans une action. En plus, il suffit d’être sous l’effet d’une émotion, en manque de sommeil, sous l’effet d’un café et de sa caféine, d’un verre de vin et de son alcool, pour que la perception de la fatigue soit faible ou nulle. C’est très souvent le cas des conducteurs qui peuvent s’endormir sur le long trajet d’une autoroute, sans même s’en rendre compte.

En effet, conduire pendant de longues heures sur une autoroute rectiligne est souvent une expérience fatigante et peu de gens sont capables de se juger fatigués par eux mêmes. C’est la raison pour laquelle les accidents sur autoroute sont très nombreux chaque année.

Des toilettes vibrantes sur une aire d’autoroute japonaise

Ce joyau de technologie équipe ainsi une aire de repos d’autoroute dans la préfecture de Kanagawa au Japon. Celle-ci semble être déjà connue comme l’une des meilleures aires de repos d’autoroute au monde, selon des critiques de TripAdvisor. De plus, cette halte routière située à 45’ de Tokyo est très populaire, l’un de ses magasins détenant le record du monde Guinness des petits pains sucrés les vendus en 48 heures. Alors, pour conserver son titre, la « Ebina Service Area » a investi pour ses usagers afin de leurs offrir le top des toilettes japonaises et leurs garantir la sécurité sur le réseau autoroutier.

Chaque conducteur faisant une pause pipi peut en profiter pour s’assoir et se faire vibrer le derrière afin de mesurer son état de fatigue invisible et éveiller ses sens endormis. C’est surement une expérience surréaliste vue de France mais ce type de toilette peut donner des conseils et des informations sur la fatigue du conducteur pour lui éviter un drame routier.  

Faire une pause toilette japonaise

Dans les véhicules récents, les systèmes de navigation envoient des annonces rappelant aux conducteurs de faire une pause toutes les deux heures environ. Cependant, il n’est pas toujours facile de juger à quel point notre corps est vraiment fatigué… jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Et si la solution était de se faire vibrer les fesses sur un wc japonais ?

Des applications aux vibrations japonaises ?

Le moment toilette peut devenir une pause détente ? Pourquoi faire vite ? Pourquoi ne pas profiter de ce moment de solitude pour se faire laver et sécher puis pour se détendre et se faire analyser les fesses. Si Le wc japonais n’a pas encore une vocation de psychanalyste, il peut tout de même rendre des services de santé. En dehors d’une autoroute, au bureau ou chez soi, en savoir un peu plus sur son stress et sa fatigue peut avertir et faire prendre conscience de devoir ralentir le rythme pour réorienter sa journée. 

La zénitude aux toilettes ?

Les toilettes peuvent devenir le lieu des bonnes vibrations. Il faut oublier d’aller chier dans un endroit tristounet puis de se torcher le cul avec ses doigts dans du papier. Aller au petit coin en adoptant une posture sereine pour se délivrer d’une commission naturelle, obtenir un service hygiénique de qualité sur une cuvette de wc japonais attrayante, profiter de l’intelligence embarqué du sanitaire pour un contrôle de santé, ressortir frais, reposé et serein… bienvenue sur une toilette japonaise.

Des wc ascenseurs Urilift à Paris

Des wc ascenseurs Urilift à Paris

Paris dispose désormais de toilettes nocturnes !

La vie nocturne parisienne ne ressemble en rien à la vie diurne de la capitale. C’est pourquoi la municipalité a décidé d’implanter un concept révolutionnaire de toilettes… qui ne sortent que la nuit ! Les parisiens et les touristes peuvent désormais découvrir avec surprise un wc public surprenant qui sort du trottoir à 19 heures pour en disparaître au petit matin.

Pourquoi installer des toilettes nocturnes escamotables ?

La vie nocturne est plutôt festive avec ses bars, ses restaurants, ses discothèques. Chacun peut boire bières et vin avec au final l’envie d’uriner notamment sur la voie publique. Comme le problème des épanchements sauvages d’urine, qui souillent et polluent les rues, se réalisent majoritairement la nuit, l’intérêt de la mise à disposition supplémentaire de wc publics prend en conséquence un intérêt évident.

L’espace public en ville est relativement restreint pour la pose à demeure de mobiliers urbains supplémentaires qui gêneraient la vie durant la journée en raison d’une population active beaucoup plus importante à circuler le jour que la nuit. C’est ainsi que le concept de toilettes escamotables prend tout son sens.

Contre les mictions sur la voie publique

Toutes les grandes villes sont confrontées à un cas de force majeur pour la santé publique. La propreté des rues de la capitale souffre à l’évidence des nuisances occasionnées par les épanchements d’urine. A la sortie d’un bar ou d’une boite de nuit, nombreux sont les clients qui pris d’une soudaine envie d’uriner n’ont d’autre choix que de le faire dans l’espace public, contre un arbre ou une façade d’immeuble. A la nuit tombée, chaque promeneur peut observer le ballet des pisseurs qui se soulagent à la vue de tous, avec pour conséquence le lendemain d’offrir des nuisances nauséabondes aux riverains et aux passants.

La police dresse pourtant des amendes assez dissuasives de 68 euros qui pourraient augmenter jusqu’à 300 euros, si la ville obtenait le droit pour sa police municipale de fixer elle-même les tarifs des amendes.

Un concept de toilettes révolutionnaire : l’URILIFT

Le nom est facilement compréhensible, URI étant le diminutif d’urine et LIFT le verbe anglais signant élever. Le nom évoque donc un urinoir ascenseur pour révéler sa fonction d’urinoir public pour femmes et hommes. C’est la société Pop Up, installée aux Pays-Bas qui est à l’origine de cette invention laquelle part à la conquête de toutes les grandes villes du monde, tellement les retours d’installations démontrent la réduction importante du nombre de personnes urinant dans la rue. La « Pop-Up Toilet Company » est propriétaire des brevets de ces incroyables urinoirs rétractables sur la voie publique.

Ce dispositif est la solution originale pour protéger et améliorer le cadre de vie des riverains et des Parisiens qui vivent près des lieux festifs ou qui les fréquentent, endroits les plus touchés par les épanchements d’urine nocturnes. Aussi, du fait de sa mobilité à disparaitre dans le sol, l’Urilift est pensé pour prendre place avec harmonie dans les lieux historiques et patrimoniaux afin de laisser la voie publique accessible en journée aux touristes et riverains.

Comment fonctionne un WC urbain Urilift ?

La mise en oeuvre de ce dispositif de toilettes publiques qui sort de terre nécessite un être humain. Ainsi, à la fin de la journée à 19h, un commerçant volontaire sur la place en question se charge simplement d’appuyer sur un bouton pour faire monter la cabine du sol en assurant la sécurité durant la montée. Une fois élevée, la toilette urinoir est tout de suite opérationnelle.A l’inverse au petit matin, une équipe de nettoyage de la ville assure la descente du wc nocturne Urilift en procédant à son escamotage sous le trottoir selon un protocole de sécurité bien défini, libérant ainsi la place pour la journée.

Une simple télécommande permet donc de monter et descendre le dispositif en toute sécurité pour répondre aux horaires de fortes de demandes ou pour faire de la place à la circulation des piétons. Sa particularité télescopique fait que cet urinoir peut être installé quasiment n’importe où en raison du peu de place qu’il occupe sous le niveau de la rue. Le système de toilette se rétracte en se repliant en partie sur lui même réduisant ainsi la profondeur requise. De plus, une conception en acier inoxydable rend cette toilette extrêmement durable et résistante au vandalisme.

Comment se présente une toilette publique Urilift ?

Elle prend la forme d’une cabine de toilette fermée à laquelle sont fixée deux urinoirs. L’ensemble est dissimulé sous terre et inutilisable durant la journée, sa fonction étant réservée aux horaires d’affluence des pisseurs nocturnes. La forme de l’Urilift ressemble à une sanisette classique. La cabine de toilette fermée offre une cuvette wc en principe réservée à un usage féminin alors que les urinoirs extérieurs sont en toute logique destinés aux hommes.

Une égalité homme/femme pour uriner

Les urinoirs sur la voie publique sont trop souvent à l’usage exclusif des hommes. Cette solution de toilettes lutte contre la discrimination de la miction, pouvant être utilisée aussi bien par les hommes que par les femmes. Aussi, elle offre de réels services aux femmes avec des poignées et une détection infrarouge, un distributeur de papier toilette et une poubelle anti-feu intégrée, pour plus d’intimité et de sécurité.

Des toilettes publiques très hygiéniques 

L’urinoir des femmes est rincé après chaque utilisatrice tandis que les urinoirs des hommes sont rincés 6 fois par heure. Ces toilettes en acier inoxydables sont conçues pour un usage intensif pouvant recevoir jusqu’à 150 visiteurs par heure. A titre de comparaison, la capacité d’accueil moyenne d’une toilette publique de type sanisette standard est de 20 utilisateurs par heure. Après son utilisation nocturne, l’unité peut être désinfectée d’une simple pression sur le bouton de la télécommande par l’équipe d’entretien matinale pour revenir sous terre, propre et sans odeur, afin de resservir la nuit suivante.

Une complémentarité avec le système des wc publics actuels

Ces toilettes publiques nocturnes viennent en complément des 750 autres wc publics existants dans les rues et parcs parisiens. Aussi et parallèlement à la mise en place des urinoirs Urilift, la Ville de paris va installer une nouvelle génération de sanisettes pour s’engager contre les mictions sur la voie publique, véritable fléaux pour la qualité de vie parisienne et l’image de marque de la capitale. Ce renouvellement des toilettes et leur modernisation dans les grandes métropoles est un phénomène mondial.

Le Japon est bien sur dans une avance technologique avec ses wc japonais high-tech dont les vitres sont transparentes lorsque le sanitaire n’est pas en cours d’utilisation.

Les toilettes spatiales des astronautes

Les toilettes spatiales des astronautes

Connaissez vous les toilettes spatiales ?

Les besoins physiologiques humains restent les mêmes dans l’espace. L’utilisation d’un wc dans l’espace n’est surement pas l’aspect le plus glamour des voyages spatiaux et l’expérience dont les astronautes parlent le plus. Apres mangé et bu, il faut déféquer et uriner. Cependant, la difficulté majeure par rapport à la terre est l’absence de pesanteur pour une utilisation correcte d’un sanitaire.  

L’innovation des toilettes spatiales

 Afin d’aider ses astronautes pour une vie optimale dans l’espace, la NASA a expédié en 2020 vers la station spatiale internationale, une toilette nouvellement conçue. Cette dernière génération de wc devra être la solution pour tourner autour de la terre mais aussi pour des séjours sur la future base lunaire ainsi que pour des missions dans l’espace lointain. Ces wc installés dans la station, sont pour l’instant, une façon de tester un concept révolutionnaire. Ces nouvelles toilettes (système universel de gestion des déchets) sont arrivées via un cargo de réapprovisionnement. 

Il aura fallu six années et 23 millions de dollars à la NASA pour concevoir ce nouveau wc high-tech fabriqué en juste deux exemplaires ! Un est donc installé pour le confort des astronautes de la station spatiale qui après validation d’utilisation validera l’installation du second sur la lune dans le cadre de la prochaine mission Artemis 2 de la NASA en 2024. Enfin, ces nouvelles toilettes seront utilisées dans les vaisseaux spatiaux se dirigeant vers la planète Mars.

Le concept innovant du wc spatial

Pour imaginer et concevoir ces nouvelles toilettes hors normes et à destination de quelques personnes seulement, les ingénieurs ont dû prendre en compte les limites intérieures de la station spatiale de la NASA. Ainsi, ces toilettes sont extraordinairement compactes, de la taille de celles d’un camping-car. Ce sont également des sanitaires électriques comme les wc japonais mais qui sont dotés d’une très grande sobriété énergétique. En effet, l’espace et l’énergie sont les deux plus grands handicaps de la station spatiale. L’optimisation de cet équipement d’hygiène a dû faire l’objet de nombreuses études. 

Utiliser un wc dans l’espace 

Le nouveau WC fonctionne essentiellement de la même manière que ses prédécesseurs par l’utilisation de l’aspiration. Il faut s’imaginer sur le trône qu’avec une absence de gravité, toutes les déjections humaines partent flotter si elles ne sont pas aspirées immédiatement à leur sortie du corps. Ainsi, le wc spatial se doit d’aspirer les déchets produits par les astronautes au risque de finir à la dérive dans la station spatiale. Pour faire pipi, les astronautes utilisent un entonnoir relié à un tuyau utilisant un ventilateur pour aspirer l’urine dans un réservoir de collecte. Pour faire caca, les astronautes plaquent leurs fesses au-dessus d’un réservoir dont le ventilateur aspire leurs excréments qui atterrissent dans un sac de collecte.


La nouvelle toilette dispose d’un compacteur de déchets amovible dans lequel les astronautes doivent déposer leurs excréments. Chaque fois qu’un astronaute défèque, il récupère son sac afin de le placer dans le compacteur, qui lorsqu’il a atteint sa capacité maximale est ensuite jeté avec le reste des ordures dans l’immensité spatiale.

Des toilettes testées sur terre 

Avant de se rendre dans la station spatiale, la toilette high tech des astronautes a été largement testée sur terre. Les ingénieurs lui ont fait subir des tests dignes des essais en vols concernant tous les équipements aéronautiques afin de s’assurer de la fiabilité du système d’aspiration. A ce titre, il peut être cocasse d’imaginer la fonction de « chieur d’essai » des ingénieurs qui ont étudié avec le plus grand sérieux l’évacuation des déjections humaines en situation.

La féminisation inédite des toilettes

 Ces nouvelles toilettes spatiales intègrent la spécificité féminine du fait que les femmes sont de plus en plus nombreuses à s’envoler pour séjourner dans l’espace. Historiquement, les wc spatiaux étaient conçus uniquement pour les hommes. Les premières femmes astronautes ont donc servi de cobayes pour améliorer à la fois la forme de l’entonnoir qui récupère l’urine et aussi le siège des toilettes. Ainsi, le nouveau modèle est complètement remodelé pour s’adapter au mieux à l’anatomie féminine. Il offre maintenant la possibilité de faire des opérations doubles, c’est à dire de déféquer et d’uriner en même temps. »


Un recyclage de l’urine

Les nouveaux wc intègrent également d’un système de traitement des urines. Celles-ci sont désormais dirigées vers le système de survie de la station afin d’y être recyclée en eau potable. En effet, dans l’espace, l’eau est extrêmement précieuse. L’eau même souillée ne peut être rejetée et doit impérativement être recyclée. La Nasa a du concevoir pour cela un traitement spécial qui se charge de retirer les matières solides, les résidus médicamenteux, les germes de l’urine, etc…


Des toilettes automatiques comme les wc japonais

Une autre amélioration est que les nouvelles toilettes sont automatiques. Le ventilateur des toilettes se met automatiquement en marche lorsque les astronautes retirent l’entonnoir de son berceau ou soulèvent le couvercle. Nul doute que la technologie des wc automatiques japonais a servi de base à ce concept. Il faut dire que les toilettes japonaises les plus performantes sur terre sont déjà dotées d’une automatisation extrême : levée du couvercle, chasse d’eau, musique, etc… La technologie des wc japonais va rendre beaucoup plus agréable les vols spatiaux.


Les premiers astronautes voyageaient sans toilettes

Les astronautes d’aujourd’hui et surtout ceux de demain auront une vie plus facile que ceux qui ont volé au tout début des voyages dans l’espace. Ainsi, lorsque l’astronaute Alan Shepard a dû s’envoler, il a simplement uriné dans sa combinaison de vol sur la rampe de lancement. Puis, lors des missions Apollo, les astronautes devaient faire pipi dans des sortes de préservatifs pour canaliser l’urine dans une vessie de collecte placée dans la combinaison même de l’astronaute. Pour faire caca, les astronautes déféquaient tout simplement dans des couches… La vie dans les vols spatiaux étaient donc extrêmement inconfortables et très malodorantes. 

Des toilettes de plus en plus innovantes

Sur le retour d’expérience de ces nouvelles toilettes, la NASA s’emploie à concevoir des systèmes encore plus évolués et réfléchit en permanence à l’amélioration de la collecte des déchets. Ainsi, l’agence étudie des solutions d’extraction de l’eau à partir des déchets solides pour un recyclage en vue de la consommation de l’équipage. En effet, l’eau est une denrée précieuse dans l’espace et les matières fécales en contiennent jusqu’à 75%. Si à l’heure actuelle, les excréments ne sont pas valorisés, dans le futur l’eau pourrait être extraite avec succès de l’intégralité des rejets humains fournissant ainsi plus de sources d’eau recyclée.

Les wc des futures missions spatiales sur mars

La science montre également que l’urée contenue dans l’urine peut servir comme matériaux de construction ou comme engrais. Il faut savoir que l’urée est le deuxième composant de l’urine après l’eau. Hors, des chercheurs ont démontré que l’urée peut être mélangée à des sables pour la fabrication d’un béton ! En effet, le matériau résultant de ce mélange, connu sous le nom de géopolymère, pourrait être utilisé pour construire des structures telles que des aires d’atterrissage et des habitats sur des planètes à coloniser.

En conclusion, les recherches et inventions dans le domaine spatial pour les questions liées à la simple utilisation des toilettes amènent les ingénieurs à developer des idées dont la portée va au delà de la simple cuvette wc de nos logements. En attendant d’aller vers mars, les terriens peuvent toutefois se familiariser avec les wc japonais qui offrent une expérience inouïe autant pour le confort que pour l’hygiène.

La disparition des toilettes publiques en Angleterre

La disparition des toilettes publiques en Angleterre

La disparition des toilettes publiques impacte la vie des anglais

Ses dernières années, la Grande-Bretagne a perdu pratiquement 50% de ses toilettes publiques, essentiellement dans les grandes villes telles Londres. Ce problème d’apparence léger est un souci majeur pour toute la population urbaine à tel point que certaines personnes choisissent de rester chez elle ou de ne pas boire avant de quitter leur domicile.

De veritables techniques de survie

Ne pas avoir de toilettes à sa disposition en permanence pour le moment venu implique de développer des techniques pour faire face au prévisible humain et à l’imprévu urbain.

  • Ne rien manger ou boire 1h00 avant de sortir de chez soi ou de quitter son travail
  • Avoir une carte des toilettes accessibles sur un trajet et sur une destination
  • Ne pas se rendre dans des endroits où il n’y a pas de toilettes publiques
  • Avoir sur soi un kit de survie : bouteille ou récipient pour uriner, couche d’urgence, lingettes, sac en plastique, vêtements de rechange, etc..
  • Vérifier constamment si des toilettes existent encore ou si elles ne sont pas fermées pour travaux

Des populations sensibles aux travailleurs en déplacement

L’absence de toilettes, ne touche pas seulement les personnes handicapées ou atteintes de maladies chroniques, les personnes âgées, les jeunes enfants, etc… bien que l’impact sur elles puisse être disproportionné. Elle atteint aussi les chauffeurs de taxi, les chauffeurs-livreurs et l’ensemble des travailleurs exerçant à l’extérieurs.
Un sondage rapporte que plus de la moitié des personnes interrogées est obligée de restreindre sa consommation de liquide souvent ou occasionnellement par peur de ne pas pouvoir être en mesure de se soulager lors de l’absence de wc disponible.

Les femmes sont naturellement plus touchées que les hommes qui peuvent souvent se permettre la liberté d’uriner contre un mur. Les femmes peuvent donc etre très limitées dans leurs mouvements à cause du manque de sanitaire.

Un impact sur la santé publique

Sur son enquête auprès de plus de 3 000 Londoniens, plus de 90 % ont déclaré qu’il était très compliqué de trouver des toilettes publiques. Il est extrêmement néfaste de devoir se retenir jusqu’aux limites du supportable. Il est tout aussi dangereux de freiner sa soif pour se déshydrater.
Ainsi, près de deux personnes sur cinq peuvent souffrir de soucis de santé à long terme. On rencontre essentiellement des maladies affectant la vessie et les intestins mais aussi des pathologies indirectes liées au manque d’activités physiques.

Un déclin aussi rapide qu’inquiétant

Les toilettes publiques sont en déclin et une campagne de réflexion publique est nécessaire. Leur nombre fournies par les autorités locales démontre une hécatombe entre 2015 et 2021. Ainsi le directeur général de la British Toilet Association, a déclaré : « Nous pensons avoir perdu 50 % de toutes les toilettes publiques autonomes à travers le pays au cours des 10 dernières années. » Il est très étonnant qu’une puissance mondiale comme l’Angleterre puisse connaitre une telle situation de crise sur un tel sujet.

Pourquoi une telle disparition des wc publics ?

Historiquement, la reconstruction d’après-guerre, le développement urbain des années 50, la construction de nouvelles villes ont apporté un nombre de toilettes publiques dans une proportion raisonnable à une vie en extérieur.
Cependant dans les années 1980, d’importantes coupes budgétaires ont entrainé une baisse des financements publics. Ainsi, beaucoup de collectivités ont commencé à fermer purement et simplement les wc publics afin d’économie. Pour comprendre cette situation absurde, il faut rappeler l’existence d’une loi de 1936 sur la santé publique. Cette loi donne aux autorités locales le pouvoir de fournir des toilettes… mais sans aucune obligation.

Aussi, le prix de l’immobilier est extrêmement élevé dans les grands centres urbains comme la City de Londres. Alors chaque centimètre carré peut devenir exploitable… et des toilettes publiques sont régulièrement transformées en café, bar à vin, restaurant, cabaret. Toute surface capable de générer un revenu est destinée à être prédatée, même un cabinet de toilette !

Des solutions proposées

Un rapport des députés fait plusieurs propositions afin de tenter de solutionner une crise majeure. On peut découvrir des idées originales :

  • encourager les grandes entreprises, les chaînes commerciales, à autoriser le public à utiliser leurs toilettes sans consommer et à en faire la publicité
  • obliger les entreprises à fournir l’accès aux toilettes aux chauffeurs-livreurs en visite
  • rémunérer les cafés et les organisations communautaires pour permettre au public d’utiliser leurs toilettes durant leurs heures d’ouvertures

Qui veut devenir ministre des toilettes ?

La gestion des toilettes publiques est évident un problème politique. Cependant, il existence une réticence compréhensible de la part des élus à se lancer personnellement. En effet, personne ne souhaite un tel portefeuille et voir son nom attaché à un urinoir. Personne ne se porte volontaire au titre de ministre des toilettes alors que ce sujet est essentiel à la vie en société. Alors qu’au Japon, pays pourtant densément peuplé, les toilettes publiques sont très nombreuses et même très modernes, les anglais sont presque obligés de se soulager dans la rue comme les chiens parce qu’il n’y a pas de toilettes. Ce sujet est un véritable tabou politique alors qu’il nécessiterait un débat politique très sérieux étant donné les conséquences sociales et sanitaires affectant la santé publique de tout un pays.

Le COVID 19 : révélateur de la crise des toilettes

La pandémie a contraint les populations à des gestes barrières et les autorités à des restrictions pour endiguer la prolifération du virus. Ainsi, les rares toilettes publiques encore existantes ont dues être fermées au plus fort de la crise sanitaire. Et le pays s’est rendu compte que les gens déféquaient dans les parcs et dans les rues. En Écosse, un conseil municipal avait même mis des pelles à disposition dans certaines aires pour demander aux voyageurs d’enterrer leurs excréments. À Londres, des équipes inédites devaient nettoyer les trottoirs des déjections non canines !

God save the toilets !

Au 21ème siècle, un pays aussi développé que le royaume Uni connait une situation étonnante. Une partie de la population qui a besoin d’aller aux toilettes n’est plus en mesure d’y aller.
On en le répétera jamais assez : le Japon est le pays des toilettes !

La nouveauté des toilettes transparentes

La nouveauté des toilettes transparentes

Des toilettes transparentes au Japon

De nouvelles toilettes publiques, assurément non conventionnelles, suscitent beaucoup d’intrigues depuis leurs installations dans la capitale japonaise. En effet, elles sont transparentes et laissent voir l’intérieur depuis l’extérieur… jusqu’au moment ou un utilisateur qui a décidé de les utiliser actionne le verrou de la porte vitrée.

Pourquoi une telle transparence ?

Vu du Japon, les toilettes publiques du monde entier ont la réputation d’être sombres, sales et dangereuses. Même si au Japon, les usagers respectent ces lieux d’aisance, même si ceux-ci restent propres, même si l’insécurité y est très faible, Tokyo a récemment installé de nouveaux modèles de toilettes dans 2 parcs publics de la ville pour répondre aux préoccupations de ces citoyens.

Ces toilettes en « verre intelligent », sont dûes à Shigeru Ban, un architecte lauréat du prix Pritzker, qui a créé des cabines colorées afin de dissiper les craintes concernant la sécurité et l’hygiène. De cette façon, la transparence permet à ceux qui ont besoin de les utiliser de vérifier la propreté et la sécurité des lieux sans avoir à ouvrir une porte, à rentrer à l’intérieur et à toucher à quoi que ce soit.
A noter que ces verres intelligents qui changent leur opacité ne sont pas une nouveauté, étant déjà utilisés pour des bureaux afin d’assurer l’intimité occasionnelle. Toutefois, en faire usage pour des wc publics est aussi inattendu que révolutionnaire.

La transparence devient un critère important de bonne accessibilité, permettant aux passants d’observer la propreté des toilettes avant de décider de les utiliser, de vérifier instantanément la présence de chaises bébés ou d’un espace pour les fauteuils roulants.

Une opportunité d’installation

Ces nouvelles toilettes ont été installées dans la capitale japonaise pour coïncider avec une campagne nationale qui souhaite éliminer progressivement les anciens modèles de wc publics. Elles ont aussi pour but de servir de vitrine technologique pour Tokyo à l’occasion de l’accueil des Jeux olympiques d’été. Ces toilettes design doivent montrer au monde que non seulement le Japon est l’un des endroits les plus propres de la planète, mais qu’il est également leader pour le design, la fonctionnalité et l’accessibilité des lieux d’aisance dans le domaine public.

Transformer des toilettes en attraction touristique est un tour de force. Installées dans le cadre verdoyant d’un parc de Shibuya, les lieux d’aisance high tech ne passent pas inaperçus avec leurs couleurs fruitées : citron, mangue, pastèque, violette.

Les anciennes toilettes japonaises sont progressivement retirées

Les vieilles toilettes japonaises publiques n’ont rien à voir avec le moderne concept du wc lavant. Ce sont des toilettes de style squat qui ressemblent à leurs homologues turques. Le grand inconvénient de ce type d’installation est que son état d’hygiène devient moins performant au fur et à mesure que la journée avance, victime du nombre d’utilisateurs… surtout lorsque ceux-ci sont des étrangers ! C’est à elles que s’adressent la politique ambitieuse de renouvellement de style.

En effet, les autres toilettes publiques situées dans les gares, dans les métros, à proximité des grands magasins sont plus souvent d’un style occidental avec une cuvette permettant la position assise. Elles n’ont pas besoin d’être modernisées. Ainsi, il n’est pas rare de trouver dans ces lieux, des wc lavant électroniques équipés d’un bidet ainsi que d’une musique d’intimité.

Les toilettes japonaises restent une référence

Le Japon est déjà célèbre dans le monde entier pour la propreté irréprochable de sa population et ses wc lavants. De plus, à l’ère du coronavirus Covid-19, l’ensemble du pays fait un effort supplémentaire pour nettoyer les lieux publics afin de combattre la transmission du virus. Alors, il ne faut pas s’étonner que les toilettes publiques japonaises se modernisent à l’extrême.

Cette nouvelle génération de toilettes publiques fait aussi office d’œuvre d’art publique étant conçues par des designers. Elles apparaissent de loin comme des cabines joyeuses et lumineuses et intriguent par leur inhabituelle transparence lorsqu’elles sont inoccupées. Mais aucune inquiétude à y baisser ses sous vêtements ; les parois vitrées deviennent automatiquement opaques lorsque la porte de la cabine est fermée.

C’est un avertissement audacieux pour Tokyo qui démontrent encore au reste du monde la propreté de ses espaces publics. La question que l’on peut se poser est si ce concept non conventionnel, idéal pour le Japon et sa population bien éduquée avec un haut niveau de conscience civique, peut s’implanter dans d’autres pays notamment en France et à Paris. Les français seraient ils aptes à l’utilisation de toilettes japonaises transparentes ?

La culture japonaise des toilettes WC

La culture japonaise des toilettes WC

Les wc imprègnent la culture nipponne

Les WC lavants sont présents dans toutes les toilettes au Japon et sont plébiscités par la population nipponne pour l’excellente hygiène intime qu’ils procurent. Alors, il est normal de retrouver partout dans la culture japonaise des exemples de ces sanitaires. Ci-dessous quelques exemples parmi d’autres…

Le moko moko mokolet ou le wc japonais à boire !

Connaissez vous le moko moko mokolet ? Que peut il se cacher derrière cette expression bizarre, cette succession d’onomatopée ? Tout simplement une friandise de type soda pour enfant à déguster dans un wc japonais !

Dégoûtant, de faire une telle dégustation dans ce récipient dont le but est tout de même d’évacuer les urines et les excréments, n’est ce pas ? Pourtant, le moko moko mokolet, cette étrange curiosité culturelle nipponne est très populaire pour les enfants au pays du soleil levant, région du globe où cette magnifique invention à peu de chance de sortir. Vu de France, ce concept pour les bambins peut paraitre choquant et très vulgaire. Cependant, les japonais ont une culture très différente de la notre et n’ont pas de tabous particuliers en ce qui concerne les toilettes. Preuve en est avec ce moko moko mokolet !

Le moko moko mokolet est un kit wc japonais que l’enfant assemble par lui même. Puis, il verse une poudre dans le wc, en remplit le réservoir… et tire la chasse ! Une solution moussante et sucrée se forme et est alors à boire avec une paille. Bon appétit !!! Ces enfants, dans la vidéo ci-dessous, sont de bons professeurs pour expliquer cette étrange idée qu’est le moko moko mokolet.

Un moko moko mokolet pour l’apprentissage des wc japonais aux enfants ?

Le moko moko mokoleto est donc une friandise populaire auprès des enfants nippons. Au-delà d’une première réticence culturelle normale, ce concept peut être une idée, auprès des enfants, pour dédramatiser les wc japonais, supprimer les tabous et favoriser l’éducation de gestes conduisant à une bonne hygiène aux toilettes.

Hygiènale ne commercialise pas de moko moko mokolet et sa solution sucrée à boire, mais assure la promotion de réels wc lavants à usage hygiénique lors d’un passage aux toilettes. Ce concept permet de rester propre grâce à un jet d’eau lavant intégré à la cuvette. Pour un enfant, la découverte du moko moko mokolet, sera surement un premier pas vers l’apprentissage de la propreté et du fonctionnement du wc japonais.

Hanako San ou la peur des toilettes japonaises

Saviez vous qu’au Japon, il existe un fantôme qui fait régner la peur dans les toilettes japonaises au 3ème étage des écoles de filles ? Il s’agit d’Hanako San, le fantôme des toilettes japonaises.

Hanako San est le fantôme d’une jeune étudiante qui hante les toilettes japonaises des établissements scolaires féminins. C’est une légende urbaine très populaire au Japon. Cette jeune fille est un esprit vengeur et malfaisant qui est généralement l’hôte des toilettes des écoles de filles, chaque école  possédant sa version sur l’origine de cette légende.

Hanako San, le fantôme des toilettes japonaises, vous effraye car vous désirez installer une toilette japonaise chez vous pour profiter du pouvoir hygiénique de l’eau ?  Soyez sans craintes ! Hanako San, le fantôme des toilettes japonaises, ne possède pas de passeport et ne peut venir hanter les sanitaires de France.

Cul Sale, le fantôme des toilettes françaises ?

Sachez seulement que si vous tardez trop à vous équiper d’une toilette japonaise, il existe dans les wc francais un monstre bien plus effrayant et dangereux qu’Hanako San, le fantôme des toilettes japonaises ! Il sévit dans tous les sanitaires où l’hygiène par jet d’eau est absente. Tous les utilisateurs de papier wc sont potentiellement concernés. Le fantôme des wc francais se nomme « Cul Sale » et provoque de mauvaises odeurs, des démangeaisons, des irritations, et de nombreuses pathologies qui, si elles ne sont pas traitées à temps, peuvent compliquer considérablement le fonctionnement de l’organisme.

Hanako San, le fantôme des toilettes japonaises n’est qu’une légende urbaine. Par contre, « Cul Sale », le fantôme des wc français est lui une bien triste réalité car le papier wc procure un essuyage sommaire laissant des traces… qui entrainent une mauvaise hygiène intime. Pour ne pas être un jour poursuivi par « Cul Sale » dans vos wc et dans la rue, il est important d’abandonner le papier au profit de l’installation d’une douchette wc sur votre sanitaire. Hygiènale propose des solutions permettant de s’équiper d’une moderne toilette japonaise. 

Les toilettes japonaises s’invitent chez les Disneys « Cars »

Mais que sont les toilettes japonaises ? Tout le monde en a entendu parler vaguement au moins une fois dans sa vie, et surtout de façon ironique, mais sans jamais en avoir vu et encore moins avoir eu l’occasion d’en essayer. A quoi servent elles exactement ? A ce genre de question, les enfants auront bientôt des réponses précises pour leurs parents ignorants.

En effet, le célèbre producteur de dessins animés Disney, fait intervenir les toilettes japonaises dans sa nouvelle super production « Cars« . Les populaires voitures sont en visite au Japon où elles font la découverte de l’étrange mode de vie nippon et surtout de ce fascinant phénomène que sont les toilettes japonaises qui équipent plus de 75% des foyers du pays du soleil levant.

Les Disney « Cars » plébiscitent les toilettes japonaises !

Intéressant support que ce dessin animé des « Cars » de Disney pour se rendre compte de ce que sont les toilettes japonaises. L’humour et l’anthropomorphisme de ces petites voitures permettent d’effacer tous les tabous culturels des occidentaux qui bloquent l’expansion du jet d’eau des wc japonais hors du Japon et leur popularisation dans les sanitaires de France.

Sans s’en rendre compte, les adultes français ont les fesses sales ! L’utilisation du papier wc est tellement ancrée dans les mœurs que personne ne se rend compte du manque d’hygiène que représente un essuyage manuel de son intimité. Retirer ses excréments avec ses doigts et du papier, est il un « acte d’hygiène » intelligent à transmettre aux enfants ? Ceux-ci, curieux par nature et ne possédant pas de tabous, seront ils des vecteurs de prise de conscience pour leurs parents ? Après avoir vu les Disney « Cars », vont ils vouloir eux aussi essayer les toilettes japonaises et inciter leur famille à l’acquisition d’un tel accessoire hygiénique ?

Hygiènale propose une solution peu onéreuse et extrêmement pertinente : un simple petit kit ou un abattant pour acquérir les toilettes japonaises chez soi ! 30 minutes suffisent pour assurer le montage d’un kit ou d’un abattant et procéder à l’intégration d’un bidet sur la cuvette d’un wc standard.